Sélectionner une page
Méditation du 2ème Dimanche de Carême :

Dans l’Évangile de ce dimanche de la Transfiguration, Jésus est désigné par le Père comme le Fils Bien-aimé. Pierre et ses compagnons sont invités à l’écouter. En lui, le disciple découvre comment Dieu, depuis toujours, se fait l’ami des hommes et invite sans cesse à accueillir et à adhérer à cet amour. Les Écritures en témoignent. Après avoir dit aux apôtres : « vous êtes mes amis », Jésus, après sa résurrection, invitera Pierre à s’ouvrir à son amitié qui guérit et relève : « Pierre m’aimes-tu ? » (Jn 21, 15).

Dieu nous aime d’un amour total et inconditionnel et cet amour nous invite à nous offrir à Dieu, à nous donner aux autres. L’amitié est cette relation confiante d’amour qui vient de Dieu et qui nous fait exister véritablement comme personnes et comme disciples du Christ. Sans cet amour, nous ne sommes rien, dit-Saint Paul en (1Co. 13).

L’amitié, dans ce sens, est notre raison d’être au monde : aimer, cependant, à la manière dont Dieu nous aime : librement, gratuitement, tendrement et jusque dans l’épreuve don total de soi comme nous le voyons dans la première lecture avec Abraham. C’est bien le cas avec Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus : « Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même ».

P. Camille Somé

 

Citations :

L’exemple de Ste Thérèse de Lisieux nous invite à pratiquer la petite voie de l’amour, à ne pas perdre l’occasion d’un mot aimable, d’un sourire, de n’importe quel petit geste qui sème paix et amitié. Une écologie intégrale est aussi faite de simples gestes quotidiens par lesquels nous rompons la logique de la violence, de l’exploitation, de l’égoïsme. Citations du pape François

« Dire qu’il n’y a rien à faire et oublier, ce n’est pas de l’amitié. » Madeleine Delbrêl, Extrait d’un chapitre de Veillée d’armes