Sélectionner une page

La messe de 11h00 est filmée, pour la regarder cliquez sur le lienFacebook

Publiée par Eglise Saint Christophe Creteil sur Dimanche 24 mai 2020

Homélie du Père Camille Somé

Nous aurions trouvé normal de voir les disciples dans les rues de Jérusalem et alentour vu l’ordre que Jésus leur a donné dans la finale de l’Evangile selon Saint Matthieu et que nous avons entendue jeudi dernier, Fête de l’Ascension du Seigneur. « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez de toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde». Il les invitait ainsi à se mettre en route avec Lui, comme lui, avec le même désir: faire connaître au monde le Seul Dieu, le Vrai Dieu et son Envoyé qu’il a révélé. Mais ce n’est pas cette ambiance que nous observons. On ne les voit pas non plus en réunion de projection pour se dire comment, avec qui et quels moyens réaliser la mission de susciter des disciples pour Jésus, de creuser en eux la soif de la Parole qui engendre la vie même de Dieu et la foi en Jésus, son Envoyé dans le monde. « Je leur ai donné les paroles que tu m’avais données: ils les ont reçues et ils ont cru que tu m’as envoyé ».

Selon le livre des Actes des Apôtres, ils sont en prière, en retraite, à l’étage de la maison, attendant la venue de l’Esprit Saint pour témoigner convenablement du Jésus et des Paroles reçues de lui.

C’est dans cette atmosphère spirituelle que Saint Jean dans l’évangile nous les présente absorbés par la prière de Jésus à son Père. Dans cette prière dite sacerdotale, on y entend résonner les paroles des dernières volontés à la fois de l’homme Jésus qui sait sa mort imminente et qui prépare ses proches en conséquence mais également le Ressuscité sur le point d’être séparé d’eux et emporté dans la gloire du ciel, comme Fils éternel de Dieu, à la droite du Père.

Cette prière est très riche en révélations à la fois sur le Père, sur Jésus lui-même, sur les Apôtres et le monde.

Le Père est la source de la vie que Jésus a donnée, des paroles prononcées pour enseigner les foules, guérir les malades, libérer les enchaînés de la vie, du péché et des esprits mauvais, ressusciter les morts. C’est lui la source de la mission de Jésus, son envoyé dans le monde et qui, maintenant, le glorifie auprès de lui. Il est encore la source de l’autorité d’amour, de parole de liberté et d’espérance que Jésus à son tour confère à ses disciples. C’est lui qui appelle ou attire les hommes à son Fils Jésus, notre Seigneur.

Jésus se révèle comme celui vit dans la totale reconnaissance de ce qu’il est et de ce qu’il a reçu de Dieu, son Père. Par sa vie, il a honoré ce Dieu-Père, en l’aimant et en lui restant fidèle jusqu’à la mort: « Je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais confiée. J’ai fait connaître ton nom aux hommes … je leur ai donné les paroles que tu m’avais données… Jésus nous fait entrer dans ce qui le caractérise profondément : sa connaissance de Dieu et Père et sa communion avec lui. Il porte les hommes, il nous porte dans sa prière au Père, et se réjouit de ce que nous sommes c’est-à-dire des hommes et des femmes appelés par le même Père.

Sur les disciples et les hommes et de femmes de foi que nous sommes, deux choses sont à garder en mémoire. Nous sommes appelés par le Père, pris dans le monde, nos réalités de vies, par lui et confiés au Fils. Leur caractéristique ou la tension vers la vie éternelle n’est pas une accumulation de choses faites ou de bons points mais leur connaissance du Dieu révélé. « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ ». Cette connaissance est à la fois l’œuvre de l’Esprit Saint de notre liberté consentante. C’est dans ces conditions que nous pourrons nôtre l’expérience du Psaume: « Mon cœur m’a redit ta parole: Cherchez ma face ». Dans ce monde destinataire de l’envoyé de Dieu, nous sommes à chercher la face de Dieu vivant. Avec ce monde cherchons avec amour et persévérance le visage de Dieu qui nous aime et nous envoie son Esprit.