Sélectionner une page

Publiée par Eglise Saint Christophe Creteil sur Dimanche 7 juin 2020

Dieu Trinité

C’est notre foi.

C’est ce qui caractérise la foi chrétienne. Croire en ce Dieu révélé en Jésus Christ.

Un Dieu qui s’est fait comprendre dans l’histoire par son action de libération et son alliance avec le peuple juif mais qui se fait comprendre en plénitude à travers les relations du Père avec son Fils Jésus.

Un Père qui nous envoie son Fils pour nous révéler par ses paroles et par ses actes à quel point il nous aime.

Un Fils qui aime son Père au point de lui faire confiance même lorsqu’il ne comprend plus ce qui lui arrive au moment de la passion.

Un Fils qui par amour de son Père et des hommes donne tout de lui-même au point de perdre même dans l’abandon sur la croix ce qui lui était le plus cher : l’union avec son Père.

L’Esprit qui nous est donné c’est ce don qui nous est fait par le Père et le Fils pour nous faire vivre de la même vie qui est celle du Père et du Fils.

Et si nous sommes créés à l’image de Dieu nous somme fait pour vivre de cette même vie divine, de cette unité qui est du Père du Fils et de l’Esprit : que tous soient Un comme toi Père et moi nous sommes Un ; que tous soient Un pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

Cette Unité est celle à laquelle nous aspirons comme créatures de Dieu et qui montre que nous sommes ses enfants. Nous avons dans nos gènes cette aspiration à l’Unité mais nous sommes souvent loin car le péché qui est division agit en nous.

Heureusement que l’Esprit qui nous est donné nous conduit à aller à la rencontre du frère et de construire avec lui des ponts, des relations renouvelées qui ont le timbre de la communion. Même s’il nous faut pour cela passer au-delà de nos égoïsmes, cette voix de l’Esprit agit en nous si nous voulons bien l’écouter.

Elle nous conduit à pardonner à chercher, comme dit Saint Paul, à vivre en paix les uns avec les autres, à chercher l’accord avec nos frères. C’est ainsi que nous aurons la joie de Dieu lorsque l’Unité nous est donnée. Cela peut sembler lointain, nous sommes un peuple à la nuque raide mais heureusement qu’aujourd’hui comme hier il y a des « Moïse » qui nous montrent le chemin. Qui intercèdent auprès de Dieu pour qu’il nous accorde sa grâce. Ces témoins, les saints de tous les temps ont une telle confiance en Dieu qu’ils peuvent comme Moïse interpeller le Seigneur au nom de sa miséricorde.

C’est Abraham qui demande que Sodome et Gomorrhe soient sauvées si 10 justes sont trouvés. Avec Jésus le seul juste, c’est Jésus lui-même qui demande à son Père de pardonner les pécheurs que nous sommes et qui nous donne ce don par sa vie.

Et nous-mêmes si nous marchons sur les traces du Christ et des saints, nous aurons aussi à vivre ces moments ou l’amour nous conduira à tout donner de nous-mêmes à souffrir de la division et implorer le Père.  A vivre parfois l’incompréhension.

Cette pandémie du Coronavirus à montrer à la fois cette capacité à donner dans des gestes de service forts et toutes les limites humaines en même temps.

Puissions-nous avec la grâce de Dieu faire mémoire de tout ce qui a été vécu de bon pour construire un monde meilleur et par la miséricorde de Dieu transformer les limites et échecs qui ont pu nous toucher en un plus d’amour.

Dieu veut que tous les hommes soient sauvés come un père veut que tous ses enfants aillent bien. Demandons au Seigneur de croire suffisamment en son amour afin d’en être les témoins par notre vie.

Amen