Sélectionner une page

Cliquer sur le lien suiivant ⇒ Textes du 4e dimanche du Carême – Dimanche 22 mars

 

Homélie du 4ème Dimanche de Carême – 2020 – Paroisse Saint Christophe de Créteil

Bonjour à tous,

Par cette homélie je voulais venir à votre rencontre pour que la Parole de Dieu puisse vous guider, vous soutenir dans ces moments difficiles, et vous témoigner ainsi qu’à tous vos proches de ma proximité.

Jésus dans l’Évangile vient guérir un mendiant aveugle. Il lui rend la vue et le remet debout.

Il vient à notre rencontre pour nous guérir. Nous sommes tous des mendiants de quelque chose, d’amour en particulier; aveugles à la volonté de Dieu, à son action.

Mais rappelons nous que Jésus est venu pour les aveugles, les mendiants. Si nous reconnaissons nos manques, nos pauvretés, nos péchés, le Seigneur qui s’est fait lui-même péché sur la croix nous rejoint, nous relève.

La vie en ce moment est difficile pour tous. Pour les malades d’abord, pour les soignants, pour tous ceux qui sont confinés en particulier les enfants.

C’est dans cette situation que le Seigneur nous rejoint pour partager avec chacun cette situation, cette vie.

Il nous dit : même si l’avenir est obscur, l’incertitude te presse, le risque de maladie est là, parfois même te touche, essaie de regarder vers moi, je veux te soutenir.

La prière et l’amitié des frères est fondamentale dans ces cas là. Le Pape, notre Évêque nous y encouragent. Vous trouverez sur le site de la paroisse des prières, des informations.

Pensons aussi aux personnes seules, isolées. Un coup de fil, un message peuvent être des moyens de guérison.

La parole de vie de ce mois que vous trouverez sur le site nous dit « tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites le vous aussi pour eux » Nous aimerions qu’on nous appelle, appelons ; nous aimerions avoir un message, envoyons ; nous aimerions que le Seigneur pense à nous, pensons à Lui.

Ainsi nous trouverons les forces de ne pas rester dans la mendicité, mais par le partage, en répondant aux appels de nos frères, nous trouverons la lumière.

Père Jacques Cramet