Sélectionner une page

La période de confinement est plutôt une expérience unique. En effet, il y a une rétrospection de soi qui devient essentiel pour le bon déroulement de la situation. Il m’était nécessaire de prendre en compte mon moi intérieur ; ma partie spirituelle, et mon moi extérieur. C’est-à-dire prendre soin de moi par une activité sportive ou autre qui me permet de souffler.

Du point de vue spirituel, j’ai dû prier davantage pour que le Seigneur m’aide à tenir durant cette période d’isolement et de solitude. Ce qui n’est pas de tout repos. La routine s’installe, j’essaie d’occuper mon esprit comme je peux, tout en évitant une dépression bien que j’ai la famille au téléphone. Il y a certains jours où la prière n’a pas suffi. J’étais frustrée et j’avais l’impression de perdre pied du fait de tourner en rond. Je me suis dit que la situation n’était que passagère. Il ne fallait pas baisser les bras ; continuer les projets que je souhaite démarrer au cours de l’année et de m’armer de patience. La positivité est une excellente arme de rebondissement qui m’a permis de tenir.

Ensuite, le manque de contact humain se faisait ressentir de plus en plus, notamment durant la période de Pâques qui représente pour moi ; une fête de partage, de joie et de famille. Mais, je vous rassure, cela ne m’a pas empêché d’acheter du chocolat pour respecter la tradition familiale.

Du point de vue extérieur, je pratique du sport grâce aux cours proposés sur Gym Direct ou sur Facebook. J’ai redécouvert ma passion pour la lecture ce qui me permet de mieux supporter ce confinement. En effet, je n’ai pas trouvé de temps pour lire les livres que j’avais achetés. Le confinement m’a permis de retrouver le plaisir de dévorer les bouquins. Pour finir, j’ai pu terminer et débuter les séries télévisées dans lesquelles j’avais du retard tels que Vikings, Lucifer, Handmaid’s tale).